Comment trouver sa mission de vie ?

Comment trouver sa mission de vie ?

Comment trouver sa mission de vie ?

Quand j’étais plus jeune, j’entendais beaucoup de personnes autour de moi parler de leurs rêves. Je les voyais missionnées et engagées pour réaliser de grandes choses.

Elles voulaient sauver le monde à leur manière à l’image des grands de ce monde.

De Martin Luther King à l’agriculteur du village, nombreux sont ceux qui se mobilisaient et se mobilisent pour une cause qui leur tient à cœur et pour cela, ils sont prêts à tout.

La cause animale, les combats féministes, le 0 déchet, la sauvegarde des océans, les combats contre Monsato, le cancer ou encore le capitalisme… Le peuple se soulève partout et par grandes vagues depuis bien longtemps maintenant pour changer les choses…

De loin, j’observais toutes ces personnes qui se mobilisaient et qui se mobilisent encore pour leurs rêves et pendant longtemps je me jugeais de ne pas avoir cette même envie de faire bouger les choses à ce point.

Étais-je égoïste pour ne pas vouloir participer à tout cela ? Je n’étais bien sûr pas insensible… mais je ne ressentais pas ce feu.

Si tu souhaites télécharger le podcast pour l’écouter depuis ton smartphone, clique ici et ensuite, télécharge l’audio en faisant un clic droit

Je ne me sentais pas missionnée.

Pendant longtemps je me suis demandé si cela était normal de ne pas ressentir cette énergie de bâtisseur au fond de moi. D’autant plus que mon grand-père lui, en était un.

Je n’avais pas de grandes aspirations, pas de grands rêves, pas de passions, pas d’ambitions professionnelles. Je ne me sentais pas missionnée et je pensais que ce n’était pas normal.

J’ai choisi mes études par hasard, j’ai travaillé par obligation, je vivais ma vie par défaut…

Je regardais les jours défiler sans ressentir le besoin de faire plus de ma vie…

Mis à part le rêve de devenir maman… Oui, ce rêve-là, je voulais le concrétiser.

Les années ont passé et je suis devenue maman. 3 jolies petites têtes blondes sont venues donner un sens à ma vie… Sauf que 9 ans après la naissance de mon ainée, la vie a décidé de me la reprendre !

Le seul rêve que j’avais venait de se transformer en cauchemar et la question du sens de la vie s’est encore plus posée à moi à ce moment-là…

Trouver sa mission de vie pour donner du sens à sa vie

Quelques années après, je me suis dit que je devais absolument donner du sens à mon histoire et j’ai créé une activité de développement personnel pour les enfants.

Je souhaitais que les enfants se développent en honorant leurs unicités. Il me semblait que ce faisant, je rendais hommage à ma fille pour la petite fille unique qu’elle était. Mais je me suis rendu compte que je ne me sentais pas habitée, pas missionnée par ce que je proposais. À l’inverse, cela me vidait de mon énergie. Je ne pouvais pas prétendre abandonner pourtant !!! Il n’y aurait alors pas de sens au départ de ma fille !

Ce n’était pas possible que je ressente autant de frustrations, de fatigue, de non-envies ou d’énervement à faire ce que je me demandais de faire auprès des enfants si c’était vraiment ma « mission de vie », « mon rêve ».

Une mission de vie bâtie à partir du mental est vouée à l’échec

Il y avait un tel conflit en moi que je me sentais perdue. Ma tête me demandait de mettre un sens à mon histoire, de me sentir missionnée pour une cause à l’instar des grands de ce monde qui ont créé des choses extraordinaires à partir des plus grandes souffrances de leurs vies. Ma tête me disait d’être active auprès des enfants, car j’avais perdu un enfant. Ma tête avait besoin de trouver sa mission de vie.

Mais mon cœur ne pulsait pas la même envie…

Je me suis obligée, pendant quelque temps, à ressentir un rêve qui n’était pas le mien jusqu’à ce que je l’abandonne parce qu’en y allant sans vouloir y aller vraiment, je n’arrivais de toute façon pas à réussir.

Double peine : Je vivais l’échec de mon activité pour les enfants en plus du constat que je n’avais pas réussi à mettre du sens au départ de ma fille… Trouver ma mission de vie était le principal frein pour trouver ma mission de vie !

Une quête de sens qui mène à l’éveil de soi

Je n’avais pas encore dit mon dernier mot et j’ai continué ma quête de sens jusqu’à ce que, il y a quelques années de cela, alors que je réfléchissais à ma vie, je me suis rendu compte de quelque chose qui m’a fait couler des larmes de gratitude…

La vie me permettait de déjà vivre la vie de mes rêves, mais je ne m’en apercevais pas parce que je ne posais pas mon regard au bon endroit. Je regardais ce qui se passait dehors en me demandant de faire la même chose que ceux que je considérais comme des modèles de réussite.

Je me demandais de vivre une vie qui n’était pas la mienne parce que je ne mettais pas de valeur sur ce qui était important pour moi. Pire encore, je dénigrais ma vie, mes envies et mes aspirations parce qu’elles ne me semblaient pas conformes à ce que la société attendait de moi où aux modèles familiaux que j’avais.

Au moment où j’ai ouvert les yeux sur cette nouvelle vérité, j’ai en même temps reconnu mes valeurs, mes désirs et mes aspirations avec émerveillement et amour pour moi.

À ce moment précis de reconnaissance, j’ai eu l’impression que je venais de recevoir un cadeau de Noël et j’ai ressenti ma joie émaner du plus profond de mon âme.

Pour aller plus loin, je t’invite à lire l’article suivant Ma rencontre Bonheur avec Julie Laroche : Comment apprendre à s’aimer soi même ?

Enfin… je m’autorisais à me voir pour qui j’étais vraiment. Enfin, je m’autorisais à regarder au-delà de ce que je pensais que les autres attendaient de moi pour regarder ce qui faisait sens et joie en moi.

Ta vie se construit autour de tes valeurs

À ce moment précis, j’ai réalisé que même si je la jugeais, même si je la dénigrais, je vivais ma vie très proche de ma valeur la plus haute : mes enfants !

Je me jugeais parce que je n’avais pas d’ambition professionnelle, que je ne ramenais pas assez d’argent, que je restais à la maison près de mes enfants alors que tous ceux qui m’entouraient avaient une vie active et de beaux projets.

Et pourtant… tout était là. ! Je voulais être une maman présente pour mes enfants, une maman qui leur faisait découvrir plein de choses. Je voulais être leur « héroïne », une maman à l’écoute et disponible, une maman qui soulève des montagnes…

Au moment précis de cette prise de conscience, j’ai réalisé que la vie avait contribué à ce que j’incarne la maman que je rêvais d’être. J’ai été présente pendant la maladie de mon ainée, leur roc pendant la perdition de leur papa face à la souffrance d’avoir perdu un enfant, j’étais là quand ils étaient en colère contre l’univers qui leur avait enlevé leur sœur… Mais bien plus que cela, j’ai partagé de nombreuses heures riches de jeux, d’écoute, de rire, de partage…

Je vivais mon rêve de maman sauf que dans ma tête, il n’était pas construit de la même manière. Mes attentes n’étaient pas fidèles à la réalité de ma vie et moi, je voulais que ma vie corresponde à mes attentes.

Est-ce que mes attentes auraient fait de moi la mère que je rêvais d’être ? Autrement dit est-ce que dans la fluidité, l’abondance de joie et d’argent, j’aurais été une maman aussi présente ? Aurais-je été autant à l’écoute ? Autant disponible ? Je ne pense pas non.

Merci la vie de m’avoir permis de vivre autant de moments forts avec mes enfants. Merci la vie de m’avoir permis de vivre mon rêve de maman même si, à ce moment-là, je ne le voyais pas comme ça. À l’écriture de ces quelques lignes, mon corps frissonne encore de gratitude et mon cœur est grand ouvert.

Ta mission de vie apparaîtra d’elle-même lorsque tu te choisiras

À partir de là… ma vie est devenue tout autre. Je n’ai plus essayé de devenir quelqu’un d’autre, je n’ai plus essayé de correspondre à un standard. À partir de ce moment-là, j’ai décidé de m’écouter et de créer ma vie en fonction de mes envies, mes besoins et mes aspirations que cela plaise ou non.

Le sens que j’ai longtemps cherché s’est imposé de lui-même. J’ai commencé à sentir ce feu au fond de moi… celui que j’ai tant cru que je n’avais pas. J’ai senti ma mission de vie apparaître d’elle-même. Mon apport au monde était en train de se révéler de lui-même et je ne pouvais que le laisser me guider.

Ce que j’ai longtemps cherché avec ma tête s’est imposé de lui-même lorsque je me suis reconnue vraiment. 

Avant, parce que je ne me sentais pas missionnée, j’avais l’impression d’être égoïste. Or c’est le contraire qui m’empêchait de toucher ma propre vibration et de me sentir investie d’une cause plus grande que moi. C’est dès lors que je me suis choisie moi, que ma mission de vie a pu éclore.

Alors, comment trouver sa mission de vie ? Pour ma part, c’est en te choisissant toi que ta mission de vie viendra à toi. Tu n’as rien à chercher, rien à trouver… si ce n’est toi.

Ma vie est mon message

Aujourd’hui, je rêve d’un monde dans lequel chaque personne s’ouvre à qui elle est vraiment afin d’irradier sa lumière.

Je rêve que chacun se reconnaisse comme étant une merveille.

Je rêve de bienveillance, d’amour pour soi et pour les autres. Je ressens puissamment les paroles de Gandhi quand il dit « ma vie est mon message ».

Ma vie est celle d’une femme qui a ouvert ses ailes alors qu’elle pensait ne pas en avoir et qui malgré la pire des douleurs, est plus vivante que jamais et dans la gratitude de ce que la vie lui a permis d’expérimenter et de ce que la vie lui offre tous les jours comme cadeaux.

J’ai envie de conclure avec ceci : je pensais qu’un rêve devait être grand et soulever du monde. Mais le seul grand rêve qui est, est celui qui, quand tu t’y connectes, te donne de l’émotion et te fait te soulever toi. Ce n’est pas une question de nombres de personnes mobilisées ni d’impact médiatique… c’est une question d’appel du cœur et c’est tout.

Je suis une travailleuse de lumière, une fourmi parmi les fourmis qui rêvent d’un monde épanoui…

Je suis une guerrière de lumière, une amazone qui utilise l’amour pour soi et pour l’autre pour éveiller les personnes que je croise à qui elles sont vraiment où à l’espoir qu’il existe « un après » la souffrance.

Du haut de son nuage, je sens ma fille fière de moi autant que je le suis d’elle…

Finalement, je collabore avec elle pour te révéler à ta lumière. J’agis à l’endroit d’union entre le ciel et la terre… et je me sens à ma place entre ces 2 mondes.

Voilà ma mission de vie…

💌 Vous avez aimé cet article ? Pensez à le faire découvrir à vos amis en le partageant. 💌
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

6 thoughts on “Comment trouver sa mission de vie ?

  1. Waouh ! la claque. Je crois en effet que perdre un enfant est la pire des punitions. Je ne suis pas dans ce cas, mais j’ai perdu également ma sœur lorsqu’elle avait 20 an… L’âge où normalement tout est permis. A cette époque là, je n’étais pas très bien, et souvent je pensais au suicide, mais après ce décès, cela m’était interdit car je devais rester vivant auprès de mes parents. C’est ce qui m’a motivé pour me faire aller et devenir ce que je suis aujourd’hui. J’espère donc qu’il en sera de même pour toi.

  2. Magnifique ton article ! Je me reconnais tout à fait dans le début : je me suis aussi laissée porter par la vie sans trop savoir où j’allais… Par contre, je n’ai pas dû faire face à une épreuve comme la tienne, bravo de l’avoir traversée avec ce résultat ! De mon côté, c’est la découverte du Bouddhisme qui m’a aidé à trouver le sens de ma vie : être utile aux autres tout en évoluant dans la connaissance et la réalisation de ma vraie nature 🙂

  3. merci Virgnie pour ce partage très personnel. J’en apprends un peu plus sur toi à chaque fois et je m’aperçois que nos missions de vie ont beaucoup en commun 😊

Laisser un commentaire

ton cahier   

LE TABLEAU DE VISUALISATION AU  SERVICE DE VOTRE BONHEUR 

t'attend GRATUITEMENT ici 💌